Bêta-lecture : mes débuts avec la révision

Connaissez-vous le métier de directeur littéraire ou celui de réviseur linguistique? Non! Pourtant, leurs rôles sont pour le moins essentiel dans la publication d’une œuvre littéraire. Pour les néophytes qui se sentent déjà perdus par cette distinction, rendez-vous à la fin de ce billet pour de plus amples détails. 😉


Pour ma part, je dirais que j’ai la chance de collaborer de plus en plus fréquemment avec chacun d’eux. Je dois vous avouer que je «feel» encore petite dans mes souliers face à ces grands experts. À dire vrai, j’ai souvent le sentiment d’être encore une auteure débutante, bien que j’ai jusqu’ici cumulé quelques 10 années de pratique. C’est que le temps passe si vite et qu’on ne se rend pas toujours compte de notre cheminement. Il faut parfois savoir s’arrêter et prendre du recul à ce qu’on dit. C’est un peu l’exercice que j’ai tâché de faire au cours des derniers mois. C’est grâce à une introspection poussée que je me suis rappelée que, comme beaucoup de gens, j’ai taillé ma plume en tant que membre d’un comité de lecture et comme bêta-lectrice.


Ma première expérience s’est déroulée au sein d’une maison d’édition que j’admire tout particulièrement, les Six Brumes. Ce sont, pour ainsi dire, des spécialistes des genres de l’imaginaire, en plein ce que j’adore consommer à outrance! Ç’a été pour moi une chance inouïe de découvrir les rouages de l’édition et de développer mon esprit critique en surpassant mes goûts personnels pour réussir à bien analyser un texte dans son ensemble. Évidemment, un «j’aime» ou «je n’aime pas» ne suffit jamais pour justifier le refus de manuscrit et le rôle du comité est essentiel pour faire le trie.


D’un autre côté, la bêta-lecture s’est instaurée plus progressivement dans ma vie et elle ne m’a jamais quitté depuis. Au fil du temps, mes pairs ont accepté de m’ouvrir leurs univers en acceptant de me remettre leurs manuscrits fraîchement imprimés. J’en suis encore aujourd’hui tellement reconnaissante. Mais, laissez-moi vous dire que ce n’est pas évident de commenter un texte de quelqu’un de proche. Vous le savez peut-être, écrire c’est se rendre vulnérable à certains égards.

Un texte, c’est un peu comme une mise à nu face aux lecteurs. On donne une partie de soi et on se met à la merci des lecteurs.

C’est donc peu dire que de me confier un texte inédit est une grande preuve de confiance. Je le prends chaque fois très à cœur et fais de mon mieux pour décortiquer l’intrigue et pointer ce qui va et ce qui va moins. Évidemment, chaque auteur possède un style différent et je me fais un devoir de respecter sa voix en me contentant de suggérer plutôt que d’imposer des changements. Tout comme le directeur littéraire, je ne suis pas maître de ces œuvres; je ne fais que guider son créateur dans la bonne direction. Je ne possède pas non plus la science infuse et il peut arriver que je me trompe parfois. Dans tous les cas, je pense posséder un certain talent en tant que conseillère et recevoir des commentaires d’une personne neutre est toujours la meilleure façon d’avancer.


Voir un manuscrit s’améliorer au fil du temps génère chez moi un sentiment d’accomplissement inégalé. En tant qu’auteur et en tant que lectrice, je crois que la réécriture est la clé du succès. En plus, j’aimerais toujours en faire plus pour la littérature québécoise. Il faut dire que j’adore aiguiller les auteurs débutants et partager mes connaissances lorsque possible. Mon avenir se fait de plus en plus clair désormais et j’ai décidé de me mettre officiellement au service des auteurs et de leur imaginaire.


Alors, je m’adresse à tous ceux qui rêvent de publier leur premier texte, mais qui ignorent comment s’y prendre, ceux qui se sentent incapables de dire si celui-ci recèle du potentiel. Contactez-moi dès maintenant pour obtenir un avis sincère. Chaque cas est différent et c’est pourquoi j’offre un service personnalisé à chacun. Que ce soit pour un conseil rapide ou pour un diagnostic complet, je suis là pour vous aider. Discutons ensemble des options possibles et je suis certaine que vous pourrez trouver ce que vous êtes venu chercher. Pour avoir un avant-goût des possibilités, rendez-vous sur la page des Services aux auteurs.

Sincèrement vôtre,
Stéphanie

*Et maintenant, la petite définition faite maison

Qu’est-ce qu’un directeur littéraire?

C’est un spécialiste du milieu du livre qui possède une énorme connaissance générale et une capacité d’analyse très développée. Il intervient en amont, lorsqu’un manuscrit est soumis par un auteur et sélectionné pour publication. Il s’occupe de faire une relecture étendue (bien plus que celle d’un comité de lecture). Son but est d’obtenir un texte achevé, et c’est en poussant l’auteur à aller au bout de son idée qu’il peut y parvenir. Évidemment, ce n’est pas à lui de modifier le manuscrit directement. Ça, c’est le rôle de l’auteur uniquement. Il va cependant s’assurer de répertorier toutes les incohérences, les problèmes de rythmes, les passages mal expliqués ou inconsistants, un style maladroit et d’autres codes des genres. Bref, il s’attaque au fond pour débuter, puis à la forme par la suite.

Et le réviseur linguistique?

Dans un deuxième temps, une fois que tout le travail de direction littéraire est terminé, vient le mythique réviseur. Ses chevaux de bataille sont le vocabulaire, la syntaxe, la grammaire et l’orthographe. Il connaît toutes les subtilités de la langue. Pour ma part, jamais je n’avais entendu parler d’espaces insécables avant de croiser leur route. Il chasse aussi les anglicismes qui sont souvent légion. Il suit aussi des règles de mise en page qui peuvent varier en fonction des régions et même des maisons d’édition.

Et moi dans tout ça?

Sachez que je ne suis affiliée à aucune maison d’édition pour l’instant. J’offre un service personnalisé qui se veut convivial et facile d’accès. Étant donné que je débute dans le domaine, mes prix sont concurrentiels et adaptés à vos besoins spécifiques. Je n’ai pas la prétention d’être un directeur littéraire ou un réviseur linguistique, simplement une personne qui connaît bien le milieu littéraire au Québec et qui a décidé de se mettre au service de l’imaginaire.

N’hésite pas à me contacter directement, par ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s